J-46 #SemiDeParis | Présentation de l’Institut Pasteur

Le 8 mars 2015, je cours le Semi-Marathon de Paris en soutien à l’Institut Pasteur. Pendant 7 semaines, je te fais découvrir cette fondation en même temps que ma préparation sur ce blog.

En bref :

  • Dons récoltés : 0€ / 300€
  • Poids : 85,4 kg (=)
  • Courses manquées cette semaine : 0

J-47 #SemiDeParis | A vos marques !

Le 8 mars 2015, je cours le Semi-Marathon de Paris en soutien à l’Institut Pasteur. Pendant 7 semaines, je te fais découvrir cette fondation en même temps que ma préparation sur ce blog.

J-47 http://www.alvarum.com/ling-enhsia #semideparis #institutpasteur #humanitaire

Une vidéo publiée par Ling-en Hsia (@lingenhsia) le

En bref :

  • Dons récoltés : 0€ / 300€
  • Poids : 85,4 kg
  • Courses manquées cette semaine : 0

*Quelle attitude adopter quand on est chrétien ? #JeSuisCharlie

*Ce billet fait référence à ma foi chrétienne. 

54ad3fd9551aeje-suis-Charlie

La pire attaque terroriste de ces dernières décennies en France, c’était ce matin. L’attaque du siège de Charlie Hebdo par des terroristes islamistes a fait 12 morts.

En tant que chrétien, que dois-je penser de tout ça ?

Perso, j’ai dû mal avec le jeune. Mais jeudi soir, je le fais.

1. Prier et jeûner

La première chose à faire, c’est de prier. D’abord s’en remettre à Dieu. Tant pis si on ne sait pas quoi prier.

Puis quelques suggestions de prières à Dieu :

  • Du réconfort aux familles des victimes
  • L’arrestation de ces terroristes pour qu’ils soient jugés
  • La sécurité dans le pays, car ils restent dangereux
  • Que notre société ne cède pas à l’islamophobie

2. Ne pas stigmatiser

Tout d’abord, comprendre qu’un islamiste n’est pas un musulman. De la même manière que des terroristes chrétiens ne peuvent être des chrétiens.

Aimer les musulmans qui sont autour de nous, c’est aussi le faire par notre attitude non-verbal. Ne pas les stigmatiser, consciemment ou inconsciemment.

La pire des choses qu’on puisse faire, c’est d’étouffer les musulmans. Il faut leur laisser l’initiative de s’exprimer et de condamner. Tant que les « Occidentaux » critiqueront ces islamistes, ça ne changera pas grand chose dans les mentalités. Au contraire, j’ai envie de dire.

Mais si les musulmans eux-mêmes s’emparent de la condamnation de cet acte, ça fera réfléchir des musulmans qui seraient tentés par l’extrémisme.

3. Oublier Charlie Hebdo

Ce que Charlie Hebdo appelle de la satire, en tant que croyant, on ne peut y être indifférent. Ils insultent Dieu régulièrement.

Mais rappelons-nous des paroles de Jésus sur la croix à propos de ses meurtriers :

« Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font. » (Luc 23:34)

Il ne s’agit pas ici d’un attentat contre Charlie Hebdo.

Il s’agit d’un attentat.

Point.

4. Ne pas politiser ce drame

Un ami (il se reconnaîtra) a tendance à tout politiser, et notamment quand une occasion de critiquer la gauche se présente. Gardons ça pour les débats politiques quand c’est pertinent. Là, il s’agit d’un massacre provenant d’extrémistes sur des citoyens.

On s’en fiche que Charlie Hebdo soit de gauche. Les terroristes ne sont pas de droite.

Politiser ce drame, c’est atténuer la gravité de ce drame.

5. Être citoyen

Toute la journée, je me suis posé la question suivante : « Que puis-je faire en tant que citoyen et chrétien ? »

En tant que chrétien, est-ce qu’on ne « spiritualise » pas de manière excessive notre vie terrestre ?

Face aux enjeux de la société, nous les chrétiens, ne devrions-nous pas être en première ligne ?

Et à ce propos, je serai demain (jeudi) à la marche qui partira de la place de la République à 18h, à Paris. Si vous voulez me rejoindre, je vous donne RDV à 18h devant la boutique Orange sur la place.

Que Dieu protège ce pays !

*Que demander de plus ?

*Ce billet fait référence à ma foi chrétienne.

Cette dernière semaine, je l’ai passé à Mad In France.

J’aurais tellement de choses à raconter, mais je vais me contenter de cet instant fort seulement : une pseudo-maraude improvisé.

Après une courte marche de prières en direction de la gare de Nîmes, on décide de chanter autour du piano. Des gens viennent et on chante avec eux des chants de louange tout en leur expliquant un peu le sens des paroles. Parmi eux, un certain Ismaël, SDF venu de Tunisie.

On lui parle de Jésus en utilisant les 4 points.

Une semaine riche de communion fraternelle, de réflexions et de contemplation de la création de Dieu. Que demander de plus ?

29

Aujourd’hui c’est mon anniversaire. Mon 29ème.

Il y a deux manières de vivre un anniversaire :

  1. On est content
  2. On n’est pas content

C’est simple. Ce qui n’est pas simple, c’est de savoir ce qui nous fait pencher d’un côté ou d’un autre.

Voici quelques éléments de réflexion.

L’équation

(Accomplissements) – (Non-accomplissements à ce moment de notre vie) [a]

+ Bien-être à ce moment de notre vie [b]

– Frustration liée au mauvais usage de notre potentiel [c]

————————————–

= Niveau de joie le jour de son anniversaire 

Jusqu’à 25 ans, absolument chacun de nos anniversaires sont heureux. On est jeune, il y a les amis et les cadeaux, pas de quoi se plaindre.

Après 25 ans, ça se complique parce qu’on commence à réfléchir en termes d’accomplissements [a], de bien-être [a] et de là où on devrait être [c].

Mon équation

[a] Si je devais comparer tout ce que j’avais accompli à ce que je n’avais pas accompli, je devrais être plutôt satisfait.

[b] Si aujourd’hui, je me concentrais uniquement sur ma situation, ce que j’ai et ce que je suis, je devrais être le plus heureux du monde. (D’ailleurs, c’est vraiment ce que je ressens les autres jours de l’année).

Mais là où le combat se joue pour moi, c’est …

[c] Le Potentiel

Ai-je utilisé tout mon potentiel, les dons que Dieu m’a donné ?

Dans ma vie spirituelle, ok.

Dans ma vie d’église, ok.

Dans mon ton travail, ok.

Dans mes relations, ok.

Dans ma famille, ok.

Sauf que je ne veux pas que ma vie soit juste « ok ». J’aspire à plus.

Ce jour-là est particulier. Qu’on le veuille ou pas, on fait le bilan. Et si comme moi, le jour où tu fêtes ton anniversaire, tu ressens cette frustration, sache que c’est une bonne chose.

Cette frustration peut nous servir de carburant pour nous pousser à accomplir de plus grandes choses et à avancer.

Le jour de ton anniversaire, si tu ressens une telle frustration, reconnais-la et réjouis-toi ! C’est ce qui nous différencie d’un enfant !

Alors au boulot !

Quant à moi, j’ai déjà pris du retard sur mon planning de la journée :p

(En tout cas si ça a encouragé au moins une personne cet article, c’est bien moi :D)

Capture d'écran 2014-12-13 11.03.19

MERCI À VOUS :D

*BTV Touraine 2014, La plus grande semaine de ma vie (?)

Capture d'écran 2014-11-03 00.32.47* Le contenu de ce billet fait référence à ma foi chrétienne. Certains propos peuvent donc « surprendre » si tu n’es pas chrétien :)

Si le titre de ce billet reflète vraiment ce que je ressens (en même temps, c’est moi qui l’ai écrit), je n’ai pas d’autres choix que d’écrire ce résumé et de le crier virtuellement sur tous les toits murs Facebook.

D’abord, Bouge Ta Ville c’est quoi ? C’est une semaine dédiée à l’évangélisation à travers l’action sociale dans une ville. Concrètement, durant BTV Touraine nous avons formé des groupes pour les activités suivantes :

  • Visites dans des maisons de retraite
  • Spectacles de rue
  • Activités pour les enfants
  • Maraudes (visites auprès sans-abris) qui étaient mon activité principale
  • Préparation de commandes dans une banque alimentaire
  • Repeintes de croix dans un cimetière

Les soirs, nous avons aussi eu un barbecue et 3 concerts ouverts au public.

Et si une image vaut 1000 mots, voici une vidéo qui en vaut bien 10 000 :

Motivés par un objectif ultime

Et à travers toutes nos activités, on a voulu témoigner directement et indirectement de notre foi. Parce que le désir le plus cher de notre vie sur terre, c’est qu’un maximum de personnes puisse retrouver une relation avec notre Dieu créateur, celui qui nous aime et qui nous tend la main. Celui qui a donné son Fils pour mourir sur la crois à notre place.

Cela fait maintenant 4-5 ans que je sais intellectuellement que l’évangélisation est la mission de ma vie et que je veux dédier ma vie entière à cette cause. Mais quand ce matin, je racontais mon expérience de BTV à mon groupe de partage à l’église, j’ai réalisé que c’était qu’il y avait quelque chose de spécial. J’ai compris que je prenais aussi plaisir à servir Dieu. Qu’une passion m’animait véritablement. Pourquoi ? Parce que je parlais de BTV avec au moins autant d’enthousiasme que lorsque je parle de blogging et d’Apple. Et prendre plaisir au service, c’est une satisfaction exceptionnelle !!

The place God calls you to is the place where your deep gladness and the world’s deep hunger meet. ― Frederick Buechner

Les rencontres marquantes

J’avais participé à BTV Paris 2012 en tant que responsable. J’ai beaucoup aimé faire partie des organisateurs, mais je savais qu’il me fallait vivre un BTV sur le terrain. Et l’une des plus grandes richesses de ce camp a été les rencontres avec des inconnus. Je me souviens notamment de :

  • F. qui n’était pas chrétienne, mais qui prenait de son temps pour accompagner des personnes démunies. Une assistante sociale bénévole en quelque sorte
  • P. qui vivait dans la rue et qui prenait soin de sa soeur, SDF aussi. Il voulait aussi qu’on prie pour son frère en prison.
  • A. qui avait choisi de mener une vie de nomade dans sa camionnette. Il n’était pas malheureux, bien que très seul. Il avait une bonne relation avec sa famille. Plombier l’hiver, il profitait de la vie l’Eté dans le Sud.
  • M. et A., tous deux venus du Soudan et à qui j’ai pu donné un cours de français pendant 1h sur un banc dans la rue
  • J. qui sortait de prison, mais qui allait passer à nouveau au tribunal pour une altercation avec la police. Un monsieur bon, calme et instruit.
  • H., musulman qui a passé une soirée à écouter de la musique chrétienne à l’église. Il a exprimé le désir de rester en contact avec un frère de la Touraine. On le rencontrera à nouveau par hasard le samedi de notre départ, alors que nous étions dans un café avec d’autres campeurs

C’était tellement intéressant d’écouter l’histoire de leur vie. Et c’était aussi tellement difficile de voir qu’au final, sans leur retirer une part de responsabilité, ils étaient tous victimes aussi. C’est triste, et c’est un encouragement supplémentaire pour nous les « bien-portants » d’aller vers eux et de les aider.

Les églises

Les églises de Touraine m’ont impressionné à plusieurs niveaux :

  • Des membres qui se réunissent à 8h00 chaque jour ou encore en après-midi… Ca fait réfléchir sur sa propre implication dans l’église et dans la prière…
  • Les églises qui proposent des services solidaires (vêtements, alimentation…)
  • La bonne com’ qui est tellement importante en réalité. Dédier du temps en utilisant les dons que Dieu nous donne pour promouvoir une église, c’est bien plus « spirituel » qu’on ne le pense à mon avis. Exemple :

Les Campeurs

Alors ça, c’était la surprise pour moi.

Je venais pour servir, pour apprendre à servir, pour être édifié par les orateurs, pour louer Dieu à travers la louange, mais je ne pensais pas que j’aurais été aussi… bousculé par les participants…

  • Tim, le meilleur hôte de BTV Tours de tous les temps. Pour 1000 raisons différentes. Merci surtout de nous avoir partagé ton expérience et ton parcours avec Dieu. Que Dieu bénisse ton ministère abondamment !
  • Rod, merci pour ton coeur d’adorateur et ta sagesse débordante
  • Jaa, tellement un privilège d’avoir pu servir auprès de toi. La sincérité de ton amour pour les démunis est contagieuse !!
  • Clé et Jay, l’un des couples les plus adorables que j’ai rencontrés de ma vie. Je me demande si ça a un lien avec votre proximité ensemble avec Dieu… :p
  • Mar, la pureté de ton amour pour Dieu m’a non seulement été profitable, mais m’a inspiré. Merci pour la visite dans le vieux Tours !
  • Est, Ton sourire et ta joie qui te viennent de Dieu ont été précieux pendant la semaine !
  • Fan, la maturité que tu mets au service de Dieu me fait réaliser à quel point j’étais inutile à ton âge :p
  • Thi, orateur de choc !! Ce serait dommage de mourir un jour sans l’avoir jamais écouté prêché quand même…
  • Dav, vidéaste sage, fun et à fond pour Dieu. L’avoir à son BTV, c’est un cadeau !!
  • Rap, un pasteur sincère et inspirant !
  • Nan, je t’aime mon frère !! Un privilège d’avoir pu passer les jours et les nuits ensemble ! Que Dieu nous utilise pour le servir encore et encore ensemble !!
  • Phi, merci pour ton sacrifice en sommeil et pour l’énergie que tu as réussi à avoir en journée. Et pour m’avoir donné envie de refaire un BTV. Tu es un exemple pour nous !
  • Et vous les autres jeunes ados dont je ne connais pas les prénoms parce que je n’ai pas passé assez de temps avec vous ! Vous avez débordé d’énergie ! Que c’est beau !!! Que Dieu continue à vous utiliser pour la gloire de son Royaume. Et le réveil en France se fera avec vous !!! :D

Et franchement, si vous êtes célibataire et prêt pour rencontrer une future épouse ou un futur époux, venez à un camp BTV !! C’est franchement pas le but, mais en même temps, pourquoi se priver de faire la connaissance d’hommes et de femmes de Dieu qui ont un même coeur pour l’évangélisation que vous ?

Chuuut… surtout ne dites pas à JPC que j’ai écrit ça…

Et les erreurs

Evidemment, tout n’a pas toujours été beau. J’ai fait des erreurs :

  • J’ai jugé des frères et soeurs dans leur méthode d’évangéliser. Parce qu’ils agissaient différemment de moi, je les considérais comme moins futés, maladroits, pas assez spirituels… alors que très souvent, c’est moi qui manquais de foi en pensant que mes « techniques » étaient plus intelligentes. Mais étaient-elles toujours dirigeaient par l’Esprit … ? Pas certain !
  • J’ai dit des choses qui ont pu blesser
  • J’ai été paresseux. Je cherchais parfois à faire des activités plus sympas et moins contraignantes. Quand il fallait laver le mini-bus, par exemple, j’ai fui à la vue des aspirateurs…
  • Je me suis plains de l’organisation, au lieu de prier pour les organisateurs
  • et bien d’autres choses que j’ai oubliées ou que j’ai trop honte pour le partager…

Conclusion

Evidemment, j’ai aussi appris beaucoup de choses sur moi-même, ma relation avec Dieu. Je pense avoir beaucoup progressé. Mais là si je vous faisais la liste, ce serait présomptueux.

Mais une chose est certaine, c’est que j’ai pu me rapprocher de Dieu durant cette semaine. Et je sais que ça a été le cas de tous les campeurs. Et ça, c’est primordial pour l’ado spirituel que je suis.

Vous êtes curieux d’en savoir plus ? N’hésitez pas à lire mes J1, J2, J3, J4, J5, J6 et J7.

Que Dieu vous bénisse ! Priez pour moi, priez pour vous, pour que cette flamme qui s’est allumée, ne s’éteigne jamais.

Que personne ne méprise ta jeunesse! Sois pour les croyants un modèle en parole, en conduite, en amour, en foi, en pureté. – 1 Timothée 4:12

Maintenant, à vous de raconter votre histoire ci-dessous, ou dans le groupe privé Facebook !