J-46 #SemiParis | Présentation de l’Institut Pasteur

Le 8 mars 2015, je cours le Semi-Marathon de Paris en soutien à l’Institut Pasteur. Pendant 7 semaines, je te fais découvrir cette fondation en même temps que ma préparation sur ce blog.

En bref :

  • Dons récoltés : 0€ / 300€
  • Poids : 85,4 kg (=)
  • Courses manquées cette semaine : 0

J-47 #SemiParis | A vos marques !

Le 8 mars 2015, je cours le Semi-Marathon de Paris en soutien à l’Institut Pasteur. Pendant 7 semaines, je te fais découvrir cette fondation en même temps que ma préparation sur ce blog.

J-47 http://www.alvarum.com/ling-enhsia #semideparis #institutpasteur #humanitaire

Une vidéo publiée par Ling-en Hsia (@lingenhsia) le

En bref :

  • Dons récoltés : 0€ / 300€
  • Poids : 85,4 kg
  • Courses manquées cette semaine : 0

*Quelle attitude adopter quand on est chrétien ? #JeSuisCharlie

*Ce billet fait référence à ma foi chrétienne. 

54ad3fd9551aeje-suis-Charlie

La pire attaque terroriste de ces dernières décennies en France, c’était ce matin. L’attaque du siège de Charlie Hebdo par des terroristes islamistes a fait 12 morts.

En tant que chrétien, que dois-je penser de tout ça ?

Perso, j’ai dû mal avec le jeune. Mais jeudi soir, je le fais.

1. Prier et jeûner

La première chose à faire, c’est de prier. D’abord s’en remettre à Dieu. Tant pis si on ne sait pas quoi prier.

Puis quelques suggestions de prières à Dieu :

  • Du réconfort aux familles des victimes
  • L’arrestation de ces terroristes pour qu’ils soient jugés
  • La sécurité dans le pays, car ils restent dangereux
  • Que notre société ne cède pas à l’islamophobie

2. Ne pas stigmatiser

Tout d’abord, comprendre qu’un islamiste n’est pas un musulman. De la même manière que des terroristes chrétiens ne peuvent être des chrétiens.

Aimer les musulmans qui sont autour de nous, c’est aussi le faire par notre attitude non-verbal. Ne pas les stigmatiser, consciemment ou inconsciemment.

La pire des choses qu’on puisse faire, c’est d’étouffer les musulmans. Il faut leur laisser l’initiative de s’exprimer et de condamner. Tant que les « Occidentaux » critiqueront ces islamistes, ça ne changera pas grand chose dans les mentalités. Au contraire, j’ai envie de dire.

Mais si les musulmans eux-mêmes s’emparent de la condamnation de cet acte, ça fera réfléchir des musulmans qui seraient tentés par l’extrémisme.

3. Oublier Charlie Hebdo

Ce que Charlie Hebdo appelle de la satire, en tant que croyant, on ne peut y être indifférent. Ils insultent Dieu régulièrement.

Mais rappelons-nous des paroles de Jésus sur la croix à propos de ses meurtriers :

« Père, pardonne-leur, car ils ne savent pas ce qu’ils font. » (Luc 23:34)

Il ne s’agit pas ici d’un attentat contre Charlie Hebdo.

Il s’agit d’un attentat.

Point.

4. Ne pas politiser ce drame

Un ami (il se reconnaîtra) a tendance à tout politiser, et notamment quand une occasion de critiquer la gauche se présente. Gardons ça pour les débats politiques quand c’est pertinent. Là, il s’agit d’un massacre provenant d’extrémistes sur des citoyens.

On s’en fiche que Charlie Hebdo soit de gauche. Les terroristes ne sont pas de droite.

Politiser ce drame, c’est atténuer la gravité de ce drame.

5. Être citoyen

Toute la journée, je me suis posé la question suivante : « Que puis-je faire en tant que citoyen et chrétien ? »

En tant que chrétien, est-ce qu’on ne « spiritualise » pas de manière excessive notre vie terrestre ?

Face aux enjeux de la société, nous les chrétiens, ne devrions-nous pas être en première ligne ?

Et à ce propos, je serai demain (jeudi) à la marche qui partira de la place de la République à 18h, à Paris. Si vous voulez me rejoindre, je vous donne RDV à 18h devant la boutique Orange sur la place.

Que Dieu protège ce pays !

*Que demander de plus ?

*Ce billet fait référence à ma foi chrétienne.

Cette dernière semaine, je l’ai passé à Mad In France.

J’aurais tellement de choses à raconter, mais je vais me contenter de cet instant fort seulement : une pseudo-maraude improvisé.

Après une courte marche de prières en direction de la gare de Nîmes, on décide de chanter autour du piano. Des gens viennent et on chante avec eux des chants de louange tout en leur expliquant un peu le sens des paroles. Parmi eux, un certain Ismaël, SDF venu de Tunisie.

On lui parle de Jésus en utilisant les 4 points.

Une semaine riche de communion fraternelle, de réflexions et de contemplation de la création de Dieu. Que demander de plus ?

Le Commerce équitable, c’est simple